Caractéristiques fréquentes

Difficile de peindre en quelques mots ou quelques couleurs l’ensemble des paradoxes de ce tableau aussi riche que complexe que représente la personne à Haut Potentiel.

Voici quelques exemples non-exhaustifs : 

  • Curiosité et soif d’apprendre : posent beaucoup de questions
  • Capacité à acquérir des connaissances par ses propres moyens
  • Perfectionnisme, besoin profond de bien faire avec exactitude
  • Peu d’estime en lui à cause des difficultés rencontrées
  • Peur de lui-même, de ce qu’il est, des conséquences de ses pensées et émotions débordantes
  • Conscience méta-cognitive : savent identifier et réutiliser des concepts et des stratégies qu’ils emploient pour résoudre des problèmes
  • Intérêt pouvant atteindre momentanément parfois un niveau obsessionnel pour certains sujets
  • Apprentissage précoce de la lecture, parfois sans aide extérieure
  • Hypersensibilité : souvent invisible de l’extérieur (cf dyssynchronie interne)
  • Altruisme, besoin intime d’aider les autres : qui pousse parfois vers les professions du domaine de la santé ou de la justice
  • Tempérament solitaire, tendance à somatiser face aux incompréhensions et aux difficultés
  • Langage soutenu
  • Sens de la justice
  • Difficulté à supporter l’échec
  • Grande capacité d’attention
  • Pour les enfants : Maturité intellectuelle supérieure à celle des enfants de leur âge (dyssynchronie externe)
  • Affectivité et/ou développement psychomoteur parfois en décalage avec la maturité intellectuelle : difficultés en écriture, difficulté de diction (dyssynchronie interne)
  • Sens de l’humour (notamment l’ironie)
  • Sensibilité à l’harmonie (musique, esthétique)
  • Capacité de mémorisation importante
  • Capacité à suivre une conversation ou un exposé en faisant autre chose
  • Très grande facilité à justifier ses comportements à posteriori
  • Difficulté à prendre des décisions (surtout s’il est confronté à un problème ne pouvant être résolu uniquement par la logique. Ex: problème sentimental, émotionnel)
  • Pensée en “arborescence” :  ses idées se déclinent en une multitude d’autres idées en provenance d’un point commun entre elles, créant une pensée riche mais au-delà de la concentration.
  • Capacité à lire beaucoup et vite, y compris des livres complexes
  • Intérêt pour les origines de l’homme, de l’Univers, pour la Préhistoire, l’Histoire (surtout l’antiquité) et la société, les sciences, les jeux «compliqués »
  • Préoccupés très tôt par la mort
  • Se passionnent pour beaucoup de sujets en changent souvent
  • Intérêt pour les problèmes moraux, philosophiques, métaphysiques, politiques
  • Intérêt particulier pour un ou plusieurs domaines artistiques, comme le dessin ou la musique
  • Sombrent facilement dans l’ennui quand l’intérêt n’y est pas
  • Difficulté d’intégration dans les groupes
  • Suscitent plus que d’autres l’intérêt et/ou le rejet
  • Recherchent la compagnie d’enfants plus âgés et/ou aiment dialoguer avec les adultes

 

Howard Gardner

LE SPECTRE DE LA DOUANCE

 

L’intelligence, est ce à quoi une culture accorde de l’importance.